Ecig simple

La cigarette électronique bien que simple d’utilisation est un matériel complexe. C’est pour cela qu’il y a différents types d’e-cig sur le marché, aux fonctionnalités différentes. Si vous souhaitez voir les matériels de vape qui plaisent le plus, rendez-vous sur catinipe, le classement  des meilleures ecigarettes Dans le souci de rendre plus agréable l’utilisation de la vapoteuse, les fabricants ont jugés utile d’y intégrer plusieurs modes de réglage. Permettant de régulier l’expérience de vape, il faut admettre qu’en dehors du mode VW, rares sont ceux qui sont connus. Voici ici, une explication simple de différents modes de réglage d’une cigarette électronique.

Le mode VV (Voltage Variable)

C’est le mode qui vous permet de déterminer la tension de l’accu ou de la batterie de votre cigarette électronique. Disponible sur les premiers modèles de vapoteuse, le voltage variable est le plus ancien mode de vape. On le retrouvait sur les petits modèles d’e-cigarette cylindrique dotée d’une petite roulette de réglage. Bien qu’il soit réputé pour sa facilité à trouver le bon réglage, le VV a été remplacé sur les nouveaux modèles par le réglage en watts. Très pratique, il permet de régler sans difficulté de la puissance en se basant sur la tension initiale. C’est le mode de vape idéal pour les personnes ayant du mal à régler correctement leur cigarette électronique.

L’avantage avec le voltage variable est le fait qu’il permet à l’utilisateur d’utiliser instantanément la puissance de son accumulateur de façon décroissante jusqu’à épuisement de l’autonomie. De plus, pour le réglage, inutile de vous préoccuper de la valeur de la résistance. Il favorise aussi l’utilisation de la basse résistance comme le permettent les mods mécaniques. De même, il a l’avantage de posséder toutes les protections disponibles sur les mods électroniques.

Par ailleurs, il est très important de garder en tête que le voltage variable ne s’utilise qu’avec les résistances relativement élevées.

Le mode VW (Variation Wattage ou puissance)

Le VW se révèle être le mode de vape le plus utilisé par les vapoteurs pour faire leurs réglages avec le voltage variable. Considérée comme le plus courant, la variation wattage sert à régler la puissance de chauffe selon les watts et ce, peu importe l’atomiseur et la box. L’avantage avec ce mode est qu’il permet au vapoteur d’obtenir la vape qui lui convient mais aussi celle qui convient à la résistance installée.

Le mode TC (Contrôle de Température)

Le mode TC est utilisé pour vérifier que le fil résistif ne chauffe pas au point de brûler de coton. Apparu depuis seulement quelques années, il ne marche qu’avec les fils résistifs en nickel et en titane. Par ailleurs, il est possible d’utiliser le mode TC avec les clearomiseurs et les atomiseurs reconstructibles ayant des résistances en titane (NI), inox (I) et nickel (Ni).

Il est toutefois important de savoir qu’il vous faudra respecter certaines règles pour faire fonctionner le TC en reconstruction. L’avantage avec le TC est le fait qu’il permet vous permet d’éviter le goût du brûlé. Il permet aussi d’économiser de l’énergie. Très complexe, l’utilisation du contrôle de température exige une lecture du manuel d’usage et une certaine compréhension de son mode de fonctionnement.

Le mode TCR (Temperature Coefficient of Resistance)

Il s’agit de la version évoluée du mode contrôle de température. Il permet de mesurer en fonction de la température la conductivité de la résistance. Plus la valeur obtenue est élevée, plus la résistance offre une meilleure précision. Contrairement au TC, le TCR selon le coefficient de supraconductivité des fils, fonctionne avec plusieurs fils résistifs et non résistifs. Il permet également de choisir la température en fonction du e-liquide que vous souhaitez utiliser.

Le mode Bypass

On le retrouve sur la majorité des e-cigarettes disponibles sur le marché. En optant pour le mode bypass, l’utilisateur sollicite son tube ou sa box pour délivrer la puissance idéale à la valeur de la résistance installée. Ce type de réglage fonctionne de la même manière qu’un mod mécanique. Seulement ici, on note la présence de toutes les sécurités.

De même, la puissance fournie au moment de la vape est constante. Par ailleurs, vous devez savoir que la production de vape varie en fonction de la valeur de la résistance. Il est aussi important de garder en tête qu’avec le mode bypass, la puissance en watts dépend du niveau de la batterie de votre box. Le mode bypass peut être utilisé par tout le monde mais principalement par celui qui veut définitivement arrêter le tabac. Il vous permettra de bénéficier à la fois des fonctionnalités d’un mod meca et d’un mod électronique.

Le plus intéressant avec ce mode est l’absence de baisse de tension. Il favorise l’obtention d’une vape constante sans pour autant précipiter l’épuisement de la batterie. De plus, il est extrêmement facile à utiliser. Par contre, il n’offre pas une vape lisse. Aussi, il est impossible de régler la puissance développée parce qu’il se cantonne à la quantité d’énergie que l’accu est capable de délivrer.

Le mode Curve ou preheat

Bien qu’il soit courant, il faut reconnaître que ce n’est pas le mode de vape le plus utilisé. Il s’agit pourtant d’un paramètre de réglage très intéressant disponible sur un bon nombre de cigarettes électronique. Plutôt simple à utiliser, il permet de régler la puissance de la e-cig par paliers. Avec ce mode, il est possible de déterminer en seconde, le temps de délivrance de la puissance. C’est l’idéal pour ceux qui ont un appareil qui ne chauffe pas rapidement et dont le coil est récalcitrant.

Laisser un commentaire