S’ils partagent une passion commune pour la cigarette électronique, les vapoteurs ont, néanmoins, des goûts et des us très variés. Cette diversité explique, sans doute, la tendance du DIY dans le monde de la vape. Plus encore, si les uns aiment produire des grosses figures de fumée, les autres préfèrent, au contraire, vaper tout en faisant de petits nuages. Découvrons donc ensemble comment faire de petits nuages à la vape.

Bien choisir son e-liquide

L’e-liquide est l’un des éléments qui influencent, le plus, le type de vapeur généré par la cigarette électronique. Pour produire moins de vapeur, vous devez donc veiller au choix de votre e-liquide. Vous le savez probablement déjà, le Propylène Glycol (PG) et la Glycérine végétale (VG) sont les deux composantes essentielles d’une e-cig. À ces deux substances, l’on rajoute des arômes et parfois de la nicotine.

Le ratio entre ces ingrédients déterminera le volume de vapeur dégagé par la vapoteuse. Si l’ajout d’un taux élevé de PG se traduit inévitablement par un hit plus marqué, un taux élevé de VG rendra le liquide plus épais et favorisera une grande production de vapeur. Ainsi, moins vous aurez de Glycérine végétale dans votre e-liquide, moins vous créerez de vapeur.

Assurez-vous de toujours appliquer le ratio des 80/20 (ou moins) qui, à défaut de former de gros nuages, facilite le ressenti des arômes dans la bouche.

Utiliser un atomiseur MTL

Les atomiseurs destinés à la vape indirecte ou MTL présentent un flux d’air restreint. Ils sont également utilisés à faible puissance. Des caractéristiques qui font de ces types d’atomiseurs les meilleurs pour vaper de façon discrète, c’est-à-dire en faisant des petits nuages. Bénéficiez d’un hit important, mais d’une faible quantité de vapeur.

Si vous tenez vraiment à faire de petits nuages à la vape, adoptez un atomiseur ayant le flux d’air et la puissance de vape les plus faibles, mais capable de vous apporter un minimum de satisfaction.

Réduire la puissance de son e-cig

Toujours sur la même lancée, vous pouvez directement réduire la puissance de votre cigarette électronique. Pour y parvenir, priorisez les plus petites résistances qui ont besoin de moins de puissance. Sachez, toutefois, que la valeur de résistance en ohms est insignifiante lorsque vous utilisez un mod pour réguler la puissance. Ce qui importe le plus, c’est la quantité de métal. Moins il y a de métal dans la résistance, plus il vous sera facile de régler la puissance de l’e-cig sur une valeur faible.

Avec les bactéries non régulées ou les mods et conformément à la loi d’ohm, la diminution de la puissance de vape est proportionnelle à celle de la valeur de la résistance en ohms. Utilisez les résistances de 1,5 ohm ou plus afin de produire moins de vapeur.

Améliorer sa façon de vaper

Au-delà de l’utilisation d’un matériel adapté, vous devez également revoir votre façon de vaper afin de limiter la production de vapeur. La première astuce consiste à aspirer la vapeur, à la conserver dans vos poumons le temps de quelques secondes avant de l’expirer. Cet exercice s’appelle l’apnée.

La deuxième astuce consiste à affiner l’effet de l’apnée en aspirant de nouveau de l’air avant de souffler. Pour finir, vous pouvez aussi souffler dans un tissu. Cette technique a le mérite de rendre plus discrète la vapeur expirée en la diffusant.

Laisser un commentaire